The Inner Gym
Conseils de yogi

The Inner Gym – Programme pour renforcer son bonheur

On a tous déjà entendu que le bonheur était un choix personnel. Qu’il suffisait de décider d’être heureux pour le devenir instantanément. Dans ce livre The Inner Gym, Light Watkins nous explique qu’en réalité, le bonheur n’est pas un choix mais plutôt un muscle à entretenir. Il nous propose un programme de 30 jours, basé sur des exercices simples, pour renforcer notre muscle du bonheur.

Ce livre n’a pas été traduit en français malheureusement. Je vous le résume donc pour que vous puissiez dès aujourd’hui mettre en place de petites habitudes qui développeront votre bien-être quelque soit les conditions extérieures.

A mi-chemin entre récit de vie et livre pratique de développement personnel, Light Watkins nous guide pas à pas. Attention, il insiste sur le fait de ne pas sauter d’étapes ou de ne pas accélérer le processus, afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles.

Chaque fois que vous passerez à l’étape suivante, il vous faudra rajouter un exercice supplémentaire. Ne vous inquiétez pas, même dans les derniers jours, l’ensemble de ces tâches est largement réalisable au quotidien.

Jour 1 à 5 – Méditer

Le premier exercice à mettre en place est la méditation. Il conseille de commencer par 5 à 10 minutes par jour. Trouvez une position confortable, mettez un timer, fermez les yeux et concentrez vous sur votre respiration, vos sensations.

A la fin de cette méditation, prenez quelques instants pour noter votre ressenti. Décrivez votre expérience de méditation. Ecrivez par exemple des pensées ou idées qui vous sont venues en tête.

Enfin, mettez une note à votre « niveau de bonheur post-méditation » sur une échelle de 1 à 10. En renouvelant cet exercice chaque jour, vous pourrez observer vos progrès facilement.

Jour 6 à 10 – Être reconnaissant

A partir de sixième jour, tout en continuant votre méditation quotidienne, Light invite à un exercice de gratitude.

Juste à la fin de votre méditation, réfléchissez à 5 choses pour lesquelles vous éprouvez de la gratitude. Mettez les à l’écrit et conservez ces listes. Vous pourrez ainsi y revenir régulièrement dans la journée. Il est important de rester sur des items simples pour que cela ne vous prenne que quelques instants.

Un exemple de liste pourrait être, Aujourd’hui je suis reconnaissante :

  1. D’être en bonne santé
  2. De pratiquer le yoga chaque jour
  3. D’avoir ma famille auprès de moi
  4. De faire des randonnées en montagne avec mes amis
  5. De lire sur la plage

Jour 11 à 15 – Recevoir et remercier

En complément de la méditation et de la liste de gratitude, il s’agit maintenant d’apprendre à recevoir les petits et grands cadeaux de la vie et surtout de remercier les personnes/éléments qui vous offrent ces « cadeaux ».

Vous pouvez procéder par écrit (lettre, email, sms) ou à l’oral (appel téléphonique, discussion), ou encore en silence. Choisissez une personne/un élément chaque jour et tenez vous à cet exercice.

Quelques exemples pour vous aider :

  • Remercier le soleil pour les magnifiques couleurs du ciel en fin de journée
  • Remercier le chef d’un restaurant pour le délicieux repas qu’il vous a servi
  • Remercier votre collègue pour les papiers qu’il/elle vous a ramenés de l’imprimante
  • Remercier un ami pour l’écoute qu’il vous accorde
  • Remercier votre partenaire pour avoir fait la vaisselle

Jour 16 à 20 – Ralentir

A partir du 16ème jour, choisissez chaque jour deux activités à faire « en pleine conscience ».  Peu importe les activités choisies, il s’agit simplement de prendre son temps. Plutôt que de manger en regardant la télé, de préparer à manger en vitesse ou de marcher dans la rue tête baissée sur votre portable, engagez vous à rester connecté à votre activité. Soyez présent à votre vie, dans les activités du quotidien dans lesquelles on a tendance à se perdre dans nos pensées.

Notez les deux activités choisies chaque jour, et écrivez en quelques lignes ce que vous en avez retiré!

Jour 21 à 25 – Être patient

Nous sommes tous plus ou moins enclin à l’impatience. Un peu de circulation sur la route ? La queue sans fin à la caisse d’une boutique ? Un(e) ami(e) en retard ? Un changement de planning inattendu ? On a vite fait de s’énerver pour ces petites choses somme toute bien peu graves.

Voici les trois étapes à mettre en place à partir du 21ème face à nos réactions d’impatience.

  1. Prenez conscience de vos réactions/pensées face à des changements inattendus. Et plus encore, reconnaissez que vous ne pouvez pas tout contrôler. Tout change perpétuellement autour de nous, alors autant l’accepter, non ?
  2. Une fois que vous avez pris conscience de votre tendance à vous impatienter, réorientez vos pensées. Apprenez à voir le bon côté des choses ou tout simplement à prendre du recul face à la situation. Prenez quelques respirations, trouvez du positif, soyez reconnaissant.
  3. Souvenez-vous : prenez l’habitude d’ajuster vos attentes en fonction de situations déjà vécues. Par exemple, un de vos amis à un problème de ponctualité. Plutôt que de pester contre lui pour son retard, indiquez lui une heure de rendez-vous 15 ou 20 minutes avant l’heure réelle. Si vous connaissez un râleur chronique, faites attention de ne pas le lancer sur un de ses sujets de prédilection. Bref, naviguez en fonction de votre expérience !

Chaque jour, notez une situation face à laquelle vous avez réussi à gérer votre impatience, et écrivez en quelques lignes ce que vous avez découvert sur vous ou sur les autres.

Jour 26 à 30 – Donner

Donner, et surtout ne rien attendre en retour. Voilà un sacré défi. On peut commencer simplement : en donnant un sourire, du temps d’écoute ou un bon pourboire au restaurant. Puis passez à l’étape supérieure : donnez un objet auquel vous tenez et qui plait énormément à un(e) ami(e), de l’argent à une ONG, de votre temps pour aider un inconnu ou pour du volontariat.

Surtout, ne cherchez pas à recevoir quelque chose en retour. En tout cas, pas dans l’immédiat. Mais soyez-en sûr, chaque chose que vous donnerez, vous sera rendue sous une forme ou sous une autre, en temps voulu.

Notez chaque jour ce que vous avez donné, et à qui.

Et après ?

Il serait idiot d’avoir fait tout ça et de vous arrêtez en si bon chemin. Même si vous ne prenez plus le temps de noter dans un carnet les résultats de vos six exercices quotidiens, soyez régulier. Vous vous rendrez vite compte que cette routine ne vous prend pas beaucoup de temps sur votre journée. Et surtout, vous constaterez à quel point vous vous sentirez mieux, au quotidien.

Pour aller plus loin:

N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires 🙂

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *